Permis de conduire thaïlandais

Permis de conduire thaïlandais

Permis de conduire thaïlandais

 Assurance et autres exigences légales.

Si vous êtes un expatrié ou un touriste qui souhaite conduire ou conduire une moto en Thaïlande, vous devez vous assurer que vous disposez d'un permis de conduire thaïlandais ou d'un IDP valide et d'une couverture d'assurance adéquate en cas d'accident et de nécessité d'être hospitalisé ou traitement médical. Conduire ou rouler sans permis ni assurance peut vous exposer à de graves risques juridiques et financiers, ainsi que mettre en danger votre vie et celle des autres. Dans cet article, nous discuterons de la loi en ce qui concerne l'exigence d'un permis de conduire thaïlandais, ou IDP, les sanctions légales que la police ou le tribunal pourraient imposer pour ne pas avoir de permis de conduire thaïlandais, ou IDP, pas d'assurance en Thaïlande, pour ne pas porter de casque et rappeler aux conducteurs qu'il est illégal selon la loi thaïlandaise de conduire une moto sans chemise. Nous vous fournirons également quelques conseils pratiques sur la manière de demander un permis de conduire thaïlandais ou de convertir votre permis de conduire étranger en permis thaïlandais.

Permis de conduire en Thaïlande

La loi

Permis de conduire thaïlandais

Selon la loi sur les transports terrestres BE 2522 (1979), toute personne conduisant un véhicule à moteur sur la voie publique en Thaïlande doit avoir un permis de conduire thaïlandais délivré par le Département des transports terrestres (DLT) ou un permis de conduire international (IDP) délivré par son pays natal. Un IDP n'est valable que pendant 90 jours à compter de la date d'entrée en Thaïlande, après quoi vous devez demander un permis de conduire thaïlandais. Un permis de conduire étranger sans IDP n'est pas reconnu en Thaïlande.

Le DLT délivre deux types de permis de conduire thaïlandais : un temporaire valable deux ans et un permanent valable cinq ans. Pour demander un permis de conduire thaïlandais, vous devez avoir au moins 18 ans, disposer d'un visa non-immigrant valide (ou dans certains cas, d'un visa touristique) et être en bonne santé physique et mentale. Vous devez également fournir les documents suivants :

– Passeport original et photocopies de la page photo, page visa, cachet d’entrée,

– Permis de conduire original de votre pays d'origine et photocopie (s'il n'est pas en anglais, il doit être traduit par un traducteur agréé)

– Un certificat de séjour délivré par le bureau de l'immigration, votre ambassade ou votre employeur, ou un livret de maison jaune si vous en possédez un.

– Certificat médical d’une clinique ou d’un hôpital

– Formulaire de candidature

Vous pouvez demander à la fois une voiture et un permis de conduire moto ou thaïlandais, mais vous avez besoin de deux jeux de documents. Vous devez également passer un examen physique, un examen théorique et un examen pratique de conduite au bureau du DLT. Les tests se déroulent généralement en thaï, mais certains bureaux peuvent les proposer en anglais ou dans d'autres langues. Vous pouvez également suivre un cours de conduite dans une auto-école agréée pour vous préparer aux examens.

Si vous possédez déjà un IDP ou un permis de conduire étranger, vous pouvez être dispensé de l'examen physique et de l'examen pratique de conduite, mais vous devez quand même passer l'examen théorique. Le test théorique se compose de 50 questions à choix multiples sur les règles de circulation et la signalisation routière, et vous devez obtenir au moins 45 sur 50 pour réussir. Vous pouvez trouver des exemples de questions en ligne ou télécharger une application pour vous entraîner.

 

Une fois les tests réussis, vous recevrez votre permis de conduire thaïlandais temporaire, que vous pourrez utiliser pour conduire légalement en Thaïlande et dans 10 autres pays de l'ASEAN. Vous pouvez également demander un IDP avec votre permis de conduire thaïlandais si vous envisagez de conduire à l'étranger. Après un an, vous pouvez renouveler votre permis temporaire pour une autre année. Après deux ans, vous pouvez demander un permis permanent sans passer aucun test.

 

**Les sanctions pour conduite sans permis ni assurance en Thaïlande**

 

Conduire sans permis ni assurance en Thaïlande est une infraction grave pouvant entraîner des amendes, des peines d'emprisonnement ou les deux. Selon la loi sur les transports terrestres BE 2522 (1979), les sanctions sont les suivantes :

 

– Conduire sans permis de conduire thaïlandais ou IDP : une amende pouvant aller jusqu'à 1 000 bahts ou une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à un mois, ou les deux.

– Conduire avec un permis expiré : une amende pouvant aller jusqu’à 1 000 bahts

– Conduire avec un permis suspendu ou révoqué : une amende pouvant aller jusqu’à 2 000 bahts ou une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à deux mois, ou les deux

– Conduite sans assurance : une amende pouvant aller jusqu’à 10 000 bahts

 

De plus, si vous êtes impliqué dans un accident alors que vous conduisiez sans permis ni assurance, vous pourriez être responsable de dommages civils et de poursuites pénales, selon la gravité de la blessure ou des dommages causés. Vous pouvez également vous voir refuser une indemnisation de la part de votre propre compagnie d'assurance ou du Fonds gouvernemental de protection des victimes des accidents de la route.

 

**Autres règles et réglementations de la circulation en Thaïlande**

 

En plus d'avoir un permis de conduire thaïlandais valide ou un IDP et une assurance, il existe d'autres règles et réglementations de la circulation que vous devez suivre lorsque vous conduisez ou roulez en Thaïlande. Certains d'entre eux sont:

 

– Conduire sur le côté gauche de la route

– Portez une ceinture de sécurité lorsque vous conduisez une voiture et un casque lorsque vous conduisez une moto

– Ne pas boire et conduire, ni consommer de drogues et conduire

– N’utilisez pas de téléphone portable ou d’autres appareils en conduisant

– Respectez les limitations de vitesse et les panneaux de signalisation

– Céder le passage aux piétons, cyclistes et véhicules d’urgence

– Ne conduisez pas et ne vous garez pas sur les trottoirs, les sentiers piétonniers ou les passages piétons

– Ne conduisez pas de moto sans chemise

La violation de l'une de ces règles peut entraîner des amendes, des points d'inaptitude ou une suspension ou une révocation de permis. La police a le pouvoir d'arrêter et de vérifier votre permis de conduire, votre assurance et l'immatriculation de votre véhicule à tout moment. Ils peuvent également émettre des amendes ou des contraventions sur place que vous devez payer au commissariat de police ou au bureau du DLT le plus proche dans les sept jours. Si vous ne payez pas l’amende ou ne contestez pas la contravention, vous risquez des poursuites judiciaires ou une arrestation.

**Conclusion**

Conduire ou monter à cheval en Thaïlande peut être un moyen pratique et agréable d'explorer le pays, mais cela comporte également des responsabilités et des risques. Pour éviter les problèmes juridiques et assurer votre sécurité et celle des autres, vous devez avoir un permis de conduire thaïlandais ou IDP valide et une assurance en Thaïlande. Vous devez également respecter le code de la route et conduire avec prudence et prudence.

Nous espérons que cet article fournira des informations utiles aux touristes et aux expatriés.

Laissez les avocats d’Isaan vous aider à répondre à tous vos besoins juridiques thaïlandais.

Si vous avez des questions ou des problèmes juridiques en Thaïlande, l'équipe d'Isaan Lawyers aide les expatriés devant et hors des tribunaux depuis 2006.

Le responsable des clients à l’étranger du cabinet est un avocat britannique et international et un solicitor de service possédant une riche expérience au niveau national et international.

 

Nous traitons de nombreux aspects du droit thaïlandais et international, notamment :

Droit de la famille en Thaïlande

Droit pénal en Thaïlande

Droit civil en Thaïlande

Dernières volontés en Thaïlande

Testaments de vie en Thaïlande

Créations et créations d’entreprises en Thaïlande

Droit commercial et des affaires en Thaïlande.

Mariages en Thaïlande.

Visa et permis de travail en Thaïlande

Services de comptabilité et de traduction en Thaïlande

Services de notaire public en Thaïlande

Transfert de propriété au Royaume-Uni, dernières volontés, tribunaux de protection et procurations, visas de conjoint, de fiancé et de visiteur au Royaume-Uni.

Et plus.

 

Nous avons des bureaux en Thaïlande et au Royaume-Uni et avons de l'expérience en personnel de maison, avocats thaïlandais, avocats et avocats, comptables, consultants, avocats et notaires britanniques et internationaux, vous êtes donc entre de bonnes mains.

 

Nos avocats travaillent et traitent des dossiers dans tout le pays.

 

Les contacts sont ici. https://isaanlawyers.com/contact-us/

Visitez notre site Web à www.isaanlawyers.com

Appelez-nous au 084 471 5775

 

À Pattaya, vous souhaiterez peut-être visiter notre société sœur www.anglosiamlegal.com

Catégories de messages

Formulaire

Remplissez le formulaire ci-dessous et nous le ferons
contactez-vous au plus vite !

Exemple de liste déroulante

    Planifier un rendez-vous
    OU